Fosse Septique, fonctionnement, prix et installation

Chaque jour, nous avons des besoins divers. Il s’agit des besoins en consommation (nourriture, eau, service, etc.) et de ces besoins découlent d’autres besoins de production de déchets. Chaque état met à la disposition de ces citoyens des moyens pour gérer ces déchets. La fosse septique en est un. Cap sur ce qui se passe à des mètres sous vos pieds.

Définition

fosse septiqueLa fosse septique est une installation que l’on trouve habituellement dans chaque habitation. Elle se trouve sous la terre, profondément enfouie. C’est généralement pendant la phase de construction des fondations d’une maison que la terre est creusée afin d’y installer la fosse septique.

Elle n’est majoritairement plus utilisée en France en raison des nouvelles dispositions étatiques qui obligent désormais ceux qui construisent des maisons à se doter d’une fosse « toutes eaux ». Néanmoins, certaines maisons en France l’utilisent encore. C’est un dispositif encore très présent et très utilisé en Afrique subsaharienne et dans certains pays d’Amérique latine. Il s’agit généralement d’un grand bac d’une capacité de contenance de plusieurs centaines de litres prévu pour un assainissement non collectif.

Rôle et fonctionnement

Son rôle principal est le traitement des eaux usées provenant de l’utilisation de l’eau par des tierces personnes dans une habitation. Il existe plusieurs types d’eaux usées. La fosse septique est chargée de traiter uniquement les eaux usées encore appelées « eaux vannes ». Les eaux vannes sont les eaux usées provenant de l’utilisation des toilettes et de la douche (donc il s’agit en fait de toutes les eaux provenant du lavabo, de la douche ou de la baignoire et des WC).

La question que beaucoup de personnes ne se posent pas : comment est-ce qu’elle fonctionne ? Nous allons vous l’expliquer. Lorsque les eaux usées de vos toilettes quittent vos tuyaux, elles empruntent un circuit de canalisations qui les conduit directement dans la fosse septique. À ce niveau, il se passe une division. Les eaux vannes légères flottent au-dessus tandis que les eaux vannes solides (celles contenant les matières fécales par exemple) vont se déposer tout au fond de la fosse septique. Les eaux usées légères flottant à la surface sont appelées « graisses » tandis que les eaux usées consistantes sont appelées « boues ». Les graisses forment ce qu’on appelle techniquement « écume ».

Les matières solides présentes dans les eaux vannes sont toxiques, mais grâce à un procédé naturel, ces matières solides vont être digérées grâce au concours des bactéries « anaérobies ». Ces bactéries se développent dans la fosse et vont aller digérer une grande portion des matières solides présentes au fond de la fosse septique. Ensuite, si la fosse septique est dotée d’un système de ventilation, ce dernier va se charger d’évacuer les mauvaises odeurs émanant des eaux vannes présentes dans la fosse septique. S’il n’y a pas de système de ventilation (comme c’est le cas dans beaucoup de pays d’Afrique Sub-saharienne), lors de la vidange, les odeurs remontent à la surface et indisposent les habitants pendant quelques minutes voire pendant quelques heures.

Il peut arriver que certaines particules solides d’eaux usées échappent à la fosse septique. Pour éviter que ces particules n’atterrissent ailleurs, il est utilisé par les professionnels des pré-filtres chimiques dont le rôle est de retenir justement ces particules solides.

Entretien d’une fosse septique

L’entretien de la fosse septique va se faire principalement à deux niveaux. Le premier niveau va être celui du bon choix des matériaux. Un choix primordial en raison de la nature et de la toxicité des eaux usées qui vont être entreposées dans la fosse septique. La fosse septique peut être en plastique ou en béton. Dans le cas du plastique, il faudra privilégier le PVC ou le PEHD en raison de leur étanchéité.
Une fosse septique, doit être vidangée. Et c’est là le second volet de l’entretien (et c’est d’ailleurs le point le plus important). Il est conseillé des vidanges régulières espacées de quatre ans. Si la vidange fosse septique n’est pas opérée à temps, les conséquences seront gênantes pour les habitants : tuyaux qui peuvent être bouchées, reflux des eaux usées (notamment dans les wc), des odeurs d’échappement dans les environs. Certaines personnes préfèrent procéder à la vidange tous les deux ans.

Prix d’installation

Le coût d’installation d’une fosse septique va dépendre de plusieurs facteurs qu’il faut connaître. Il faut premièrement prendre en compte la situation géographique du terrain. Il faut ensuite aussi prendre en compte l’installation impérative des canalisations afin que la fosse septique puisse être reliée au réseau des eaux de la maison.

 

Il faut aussi prendre en compte le matériau, mais surtout sa capacité de contenance. Au niveau de la capacité de contenance, il existe des bacs de 500 litres, de 1000 litres, voire de 2000 litres ou plus (les professionnels du domaine de l’assainissement estiment qu’il faut estimer le nombre total de litres en attribuant à chaque personne 250 litres). Mais s’il s’agit d’une fosse en béton, le critère de la contenance peut être perçu différemment, puisque c’est le propriétaire qui décidera du volume qui lui conviendra le mieux. En définitive, il faudra débourser un minimum de 500 euros pour une fosse septique.

Peut-on installer soi-même sa fosse septique ?

Certaines personnes aiment tout faire par elles même. Cependant, il est important de préciser à ces personnes que l’installation d’une fosse eaux vannes est non seulement très technique, mais aussi très pointilleuse et qu’il vaut mieux laisser les professionnels faire leur travail.
Si l’installation de la fosse septique est mal faîte, il peut vous arriver des problèmes qui occasionneront des coûts supplémentaires importants. Un exemple concret : si vous installez une fosse septique en plastique et que vous ne tenez pas compte de la nature du terrain, ou de l’existence ou de l’absence de nappes phréatiques dans le sol, votre bac de fosse pourrait bien remonter à la surface et endommager le terrain.

Les professionnels vous proposeront un ou plusieurs devis en fonction de ce qu’il est possible de faire ou pas sur votre terrain et selon votre budget.