Vasque à poser, guide d’achat, critères de choix, prix et comparatif.

La salle de bain est l’une des pièces les plus importantes de la maison. C’est pourquoi s’y sentir à l’aise est impératif pour un bon nombre de personnes. Pour accéder à ce type de confort, l’installation de meubles est parfois nécessaire. C’est dans cette optique que la demande des vasques à poser est forte. Nous allons nous intéresser à ces meubles qui font de plus en plus d’adhérents.

Qu’est-ce qu’une vasque à poser?

vasque à poserPour bien cerner la notion de vasque à poser, il faut d’abord savoir ce que c’est qu’une vasque. La vasque est tout simplement un meuble de salle de bains qui fait penser à un lavabo (d’ailleurs, il subsiste toujours une confusion entre vasque et lavabo).

On distingue deux principaux types de vasques : un modèle de vasque que l’on peut poser et la vasque encastrable. La vasque encastrable est uniquement utilisable lorsqu’on l’encastre dans un autre meuble tandis que la vasque à poser, comme son nom l’indique, est une vasque que l’on pose sur un autre meuble.

Elle occupe plus d’espace que la vasque encastrable. De plus, poser une vasque est bien plus aisé que de l’encastrer.

Différence entre vasque à poser et lavabo

À cause des quelques points communs qu’il y a entre eux, la confusion entre lavabo et vasque persiste encore. Quelques éclaircissements s’imposent.

Intéressons-nous d’abord au lavabo pour commencer. Le lavabo peut être encastrable (tout comme la vasque encastrable) ou tout simplement installé sur un mur. On a également des lavabos qui sont installés sur des parois ou qui sont suspendus. La particularité des lavabos réside sans doute dans leur indépendance. Les lavabos sont le plus souvent en céramique.

La vasque à poser quant à elle est disponible en divers matériaux et n’est pas indépendante, car il faut l’installer en la posant sur un autre meuble. Ce qui permet de créer des combinaisons intéressantes en ce qui concerne les formes, les couleurs et les matériaux.

Les étapes pour réussir à poser une vasque à poser

vasque-lavaboAfin de réussir la pose de la « vasque à poser », il y a différentes étapes à respecter.

Premièrement, il faut fixer le plan de vasque. Mais auparavant, censé est-il de s’assurer que ce plan de vasque se tient bien droit. Pour fixer le plan de vasque au mur, il faut simplement se servir des pattes de fixation qui ont été fournies avec le plan de vasque.

Ensuite, il faut s’armer d’une scie appelée scie sauteuse. Elle va permettre à ce que le trou soit percé au niveau du plan de vasque (un lot d’outils de perçage accompagne souvent la vasque neuve dans l’emballage). Il faut aussi prendre le soin de penser au système d’évacuation de la vasque en y perçant aussi un trou. Ce dernier sera fait au milieu de la vasque.

Une fois le trou fait, on a besoin d’un joint de silicone. Ce dernier doit être posé tout autour du trou qui vient d’être percé. Si la vasque est faîte de verre alors le joint de silicone se doit d’être transparent, par contre pour tout autre type de matériau il faudra utiliser un joint de silicone opaque. Le rôle du joint de silicone n’est pas à négliger, car sans sa présence, on aurait de l’eau qui s’écoulerait entre le mur et le plan de vasque.

Toutes ces étapes franchies, on peut alors poser la vasque sur le trou. Il faut alors s’assurer que la vasque posée se tienne parfaitement en équilibre.

En ce qui concerne la bonde, il faut penser à fixer une partie juste au-dessus du trou tandis que l’autre partie, elle, sera située en dessous. La bonde sera connectée à un siphon. Pour une meilleure efficacité, le siphon se doit d’être en PVC et on doit le relier au tuyau qui va servir de canal d’évacuation à la vasque.

Cette série d’opérations est réalisable que l’on soit un bricoleur expert ou un néophyte en la matière. Il faut juste être attentif à ce que l’on fait et à ne pas percer aux mauvais endroits de la vasque et du plan de vasque.

Les avantages et les inconvénients de la vasque à poser

Le premier avantage de ce type de meuble est le fait que l’on puisse l’installer dans toute salle de bain. Et ce, malgré le type de vasque à poser qui a été choisi.

Le second avantage concerne le plan de vasque : il y a différents modèles et genres de plans de vasque. Ce qui laisse une énorme place au choix. En troisième position, on peut évoquer la présence d’une notice qui va guider l’utilisateur dans le processus de montage. Une notice à suivre à la lettre. Et enfin, le dernier avantage concerne l’existence d’une notice de montage qui accompagne également l’attirail de plomberie.

Le principal point faible de la vasque à poser c’est son poids. En effet, il existe une multitude de vasques à poser fabriquée dans des matériaux différents. Un modèle de vasque en céramique n’aura pas le même poids qu’une vasque en granit, par exemple. La contrainte liée au poids de ce meuble de salle de bains est qu’il est impératif d’adapter le plan de vasque en fonction de ce poids afin d’éviter que le plan de vasque ne cède sous le poids de la vasque.

L’autre inconvénient c’est que les vasques ne sont généralement pas vendues avec le robinet. Ce qui occasionne d’autres frais.

Une vasque à poser à quel prix ?

vasqueÉtant donné qu’il existe différents types de vasques à poser à cause de la diversité des matériaux, il existe aussi divers prix étroitement liés aux types de matériaux des vasques.

Les vasques à poser en céramique sont les plus abordables cars disponibles dès la barre de la quinzaine d’euros. Par contre, les vasques à poser en bois pétrifié font partie des gammes de prix les plus onéreuses, car il faut tout de même débourser jusqu’à cinq cents euros pour s’en procurer. Les vasques à poser en verre se situent entre la cinquantaine et la centaine d’euros.

Leave a Reply